Aubervilliers

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Aubervilliers (préface Eric Dussert)

Dans la lignée des grandes «enquêtes» d'Emile Zola et des naturalistes -lesquelles font ellesmêmes suite en quelque sorte au vaste chantier de mise en chiffres du pays par les préfets de l'Empire -, Léon Bonneff a mis en fiction ce qu'il a vu lors des reportages effectués avec son frère Maurice pour L'Humanité ou Les Hommes du jour. Au sujet des « Métiers qui tuent » ou bien encore des cafés, beuglants et autres «assommoirs », les deux frères observaient la condition difficile des classes populaires et cette voie malsaine empruntée par les ouvriers recrus de labeur vers la maladie, la violence et la misère. Profondément humain, comme le démontre Aubervilliers, Léon Bonneff aura ouvert la voie à de nombreux fictionneurs-reporters tels Robert Garric (Belleville, scènes de la vie populaire), Marmouset (Au lion tranquille), Marc Bernard (Sarcellopolis), et jusqu'au tenant du réalisme fantastique Jacques Yonnet Aubervilliers est le récit empathique d'un faubourg éloigné des boulevards éclairés par la modernité, mais rendu plus lointain encore par la révolution industrielle qui y cachait le rude traitement fait à l'être humain qui doit travailler pour survivre. La rente n'était pas morte mais le capitalisme faisait déjà des ravages.

  • EAN 9791091504294
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 250 Pages
  • Longueur 17 cm
  • Largeur 12 cm

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles

empty