chagrin d'Espagne
 / 

À propos

Quand la guerre hante les vivants Une petite-fille de républicain espagnol part à la recherche d'elle-même et des mystères de son histoire. Le passé politique se mêle au passé familial dans une quête où l'autrice et l'Espagne rencontrent de remuants fantômes.
Un passé qui ne passe pas.
Écrire contre l'oubli et la dictature Après la découverte de L'Art de perdre d'Alice Zeniter, le déclic, María-Josefa Ávila entreprend la rédaction de son livre : un récit de l'intime, un texte court et douloureux. Entre émotion et sidération :
« Les questions tournent dans ma tête depuis si longtemps à propos de ce grand-père fusillé dont je ne connais que le prénom. Elles bourdonnent comme des insectes qui viendraient se cogner contre les parois du verre qui les enferment.
Questions prisonnières du silence maternel.
Mille fois je les ai posées... »

Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Témoignages > Catastrophe / Guerre / Dictature

  • EAN

    9782900752081

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    88 Pages

  • Longueur

    19.6 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Poids

    301 g

  • Distributeur

    Cairn

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

María-Josefa Avila

María-Josefa Ávila e st née en France. Après des
études en philosophie, elle enseigne l'histoire
en classe européenne dans un lycée de région
parisienne. Très fortement marquée par les oeuvres
de Camus, Modiano et Pascal, sa bibliothèque
compte également les livres de Nerval, Le Clézio,
García Márquez et Lorca.

empty