Antonio Seguí (édition bilingue français/anglais)

À propos

Antonio Seguí, peintre argentin né à Córdoba en 1934, vit et travaille en France depuis 1963. En 1962, lors d'une exposition à Buenos Aires, la satire sociale mise en scène dans ses oeuvres fait réagir le public. Le peintre bénéficie alors d'un véritable « succès du scandale ». Sa carrière est lancée ; son travail révélé en Europe à l'occasion de la Biennale de Paris et exposé en-suite dans le monde entier.
Jeune peintre, il puise son inspiration auprès d'artistes comme Giorgio de Chirico, Mario Sironi, Gutiérrez Solana ou encore Honoré Daumier. Dès les années 60, Seguí se place aux premiers rangs de la Nouvelle Figuration et du Pop Art, parmi les artistes ayant rejeté le formalisme de l'abstraction et redonné une place « au quotidien ».
Et l'Homme est bien la figure emblématique du peintre : une silhouette anonyme, en mouvement, mise en scène tantôt seule tantôt perdue dans une agitation urbaine, tragique ou cocasse. L'Homme y est réduit à son comportement social. L'échelle de grandeur disparaît ; l'anatomie des corps n'obéit plus aux normes de la biologie. La facétie et l'humour supplantent l'angoisse existentielle. Le peintre orchestre ainsi, à sa façon, les espoirs et les folies d'une comédie humaine ironique, faussement naïve et inquiétante.
Les tableaux de Seguí sont aussi sombres et dénonciateurs et figurent des représentants du pouvoir, de l'armée et du clergé : des toiles expressionnistes et satiriques qui font allusion à l'histoire politique et sociologique de l'Amérique latine.
L'artiste travaille par séries et décline des suites de toiles aux connotations autobiographiques. On retrouve en permanence dans son oeuvre El Señor Gustavo, personnage sombre, en costume, portant un chapeau et traversant les peintures comme une espèce de double et témoin du peintre.
Son oeuvre évolue significativement à la fin des années 80 : la texture se fait plus légère et fluide, les couleurs deviennent lumineuses, voire fluorescentes. Les tableaux se couvrent de formes géométriques et d'aplats de couleurs. Le peintre n'a de cesse de réinventer son théâtre populaire en explorant tous les possibles de la couleur, de la composition et du dessin. Ses peintures se suivent mais ne se ressemblent pas.


Rayons : Arts et spectacles > Peinture / Arts graphiques > Biographies / Monographies


  • Auteur(s)

    Gilbert Lascault

  • Éditeur

    Lienart

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    16/05/2019

  • EAN

    9782359062915

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    116 Pages

  • Longueur

    26.5 cm

  • Largeur

    21.6 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    744 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Multilingue   Illustré   Relié  

empty