À propos

« Une fille qu'on rencontre en HP n'est pas une fille qui rend heureux. Il voulait jouer contre le reste du monde, avoir raison contre toutes les évidences, il pensait que c'était ça l'amour. Il voulait prendre ce risque, avec elle, et qu'ils arrivent sur l'autre rive, sains et saufs. Mais ils réussissent juste à s'entraîner au fond. Il est temps de renoncer... »
Gloria a été internée à l'adolescence en hôpital psychiatrique. Contre toute attente, la punkette « prolo » y a rencontré Éric, un fils de bourgeois aussi infréquentable qu'elle ; ils se sont aimés comme on s'aime à seize ans. Puis la vie, autant que les contraintes sociales, les a séparés. Vingt ans après, Gloria traîne toujours ses humeurs au comptoir des bars, entre humour et désespoir. Et le jour où Éric, métamorphosé en vedette médiatique, croise son chemin par miracle, rien ne dit qu'elle est prête à changer. Comment éteindre une fureur qui vient de si loin ?
Portrait d'une femme blessée aux prises avec ses démons, traversée des années punk, chronique d'un amour naufragé, Bye Bye Blondie est sans doute le livre le plus émouvant de Virginie Despentes.




Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782253112440

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    245 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    134 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Poche

Virginie Despentes

Virginie Despentes, de son vrai nom Virginie Daget, est née en 1969 à Nancy. Après une jeunesse agitée et perturbée - Virginie Despentes endure une période d'internement psychiatrique à l'âge de quinze ans qui la déscolarise - la jeune adulte fréquente le milieu punk et sombre dans l'alcoolisme et la prostitution occasionnelle. En 1992, elle écrit son livre Baise-moi qui ne sera publié que deux ans plus tard par Florent Massot d'abord en catimini, avant de connaître un réel succès. Suivront entre autres Les Jolies choses (Pris de Flore 1998), King Kong Théorie (2006), Apocalypse Bébé (Prix Renaudot 2010) puis la trilogie Vernon Subutex entre 2015 et 2017. Virginie Despentes adapte au cinéma certains de ses romans et réalise des documentaires. Elle est également devenue une figure de la communauté lesbienne et promeut un nouveau féminisme. Membre de l'Académie Goncourt depuis 2016, elle est considérée comme une écrivaine essentielle de son époque, ses livres reflétant de façon dérangeante par ses sujets et son style direct, le monde actuel.

empty