À propos

Dans Ce lien qui ne meurt jamais, Lytta Basset racontait comment elle avait fait l'expérience de contacts avec son fils aîné mort par suicide à l'âge de vingt-quatre ans. Mais la théologienne protestante, à la fois par discrétion et parce que sa formation ne l'avait pas préparée à de tels aveux, n'avait alors pas tout dit des circonstances qui l'avaient amenée à témoigner. Quinze ans plus tard, elle ose révéler ce qu'elle appelle « l'Evénement improbable » qui l'a « remise dans le courant de la vie ». Loin de toute motivation sensationnaliste, si elle s'est décidée à prendre la parole, c'est pour aider ceux qui traversent le deuil d'un enfant à ne plus se dire qu'on « ne s'en remet jamais ». Validant l'existence des VSCD - « vécus subjectifs de contact avec un défunt » - elle relit la littérature sur ces questions délicates, en faisant toujours le lien avec les différents récits évangéliques autour de la Résurrection. Un témoignage proprement extra-ordinaire et un essai courageux.Lytta Basset a publié de nombreux ouvrages, principalement chez Albin Michel, dont Oser la bienveillance (2014), La Source que je cherche (2017) et Faire face à la perversion (2019). Ce lien qui ne meurt jamais (2007) est aujourd'hui disponible au Livre de Poche.


Rayons : Religion & Esotérisme > Christianisme > Théologie > Doctrine / Courants / Controverses


  • Auteur(s)

    Lytta Basset

  • Éditeur

    Albin Michel

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    31/08/2022

  • EAN

    9782226476425

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    14.7 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    406 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Lytta Basset

  • Naissance : 1-1-1950
  • Age : 74 ans
  • Pays : Suisse
  • Langue : Francais

Lytta Basset, pasteure et théologienne protestante vivant en Suisse, est un des rares auteurs capables d'intéresser un public large, et parfois même non chrétien, à la lecture des Evangiles. Elle propose dans ses recherches une nouvelle lecture de la Bible et de la tradition qui répond aux interrogations individuelles et contemporaines sur le mal subi, le pardon, la joie, la colère ou la bienveillance. Ses interprétations, fondées sur une grande érudition en même temps que sur une expérience pastorale (accompagnement des mourants, etc) connaissent un vrai succès : Guérir du malheur, Le Pouvoir de pardonner, La Joie imprenable et Moi je ne juge personne, parus aux éditions Albin Michel, se sont tous vendus à plus de 10 000 exemplaires. Elle a reçu le Prix des librairies Siloë et celui du Syndicat des libraires religieux.

empty