À propos

Le conflit entre le juge et le peuple serait-il indissociable des systèmes démocratiques modernes ? C'est toute la question posée dans cet essai, qui analyse la manière dont l'expression « gouvernement des juges » a été établie et utilisée depuis le début du XXe siècle jusqu'à nos jours.Car au-delà de savoir si l'on a ou pas un « gouvernement des juges », Frédéric Rouvillois insiste, dans cette recherche très documentée, sur l'orientation et l'argumentation essentiellement politiques de ceux qui utilisent la formule. En effet, aux États-Unis comme en France, cette dénonciation d'un pouvoir perçu comme antidémocratique et contre-majoritaire émane, au cours du temps, aussi bien de la gauche que de la droite, suivant les intérêts en jeu.Derrière ce débat, toujours actuel et international, qui s'est mondialisé avec l'essor de la thématique de l'État de droit et l'émergence de la notion de post-démocratie, c'est l'histoire d'un mythe politique qui est dévoilée ici.
Frédéric Rouvillois, professeur agrégé de droit public à l'université Paris-Cité, y enseigne le droit constitutionnel et le droit des libertés fondamentales. Il a publié ou dirigé une quarantaine d'ouvrages, et il a été de 2007 à 2015 membre du Tribunal suprême de Monaco.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Politique et pouvoir > Pouvoir judiciaire


  • Auteur(s)

    Frédéric Rouvillois

  • Éditeur

    Desclee De Brouwer

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    12/04/2023

  • EAN

    9782220098043

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    260 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    292 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Frédéric Rouvillois

Frédéric Rouvillois est professeur de droit public à Paris V. Il est entre autres l'auteur d'une Histoire de la politesse de la Révolution à nos jours ( 2006), et d'une Histoire du snobisme (2009).

empty