Sciences humaines & sociales

  • Loin de l'image de la femme soumise, la femme de citoyen grec est décrite comme une femme d'intérieur, qui reigne sur sa maison, mais qui n'a pas le contrôle de son corps, de sa sexualité, et qui n'a d'autre existence sociale que celle de la continuité des familles. Mais cette réalité incontestable rentre en contradiction avec le rôle tenu par les femmes et les déesses de l'Odyssée... Que signifie cette contradiction ?

    Un bel objet, 104 pages illustrées avec des oeuvres d'art de toutes les époques (peinture sur vases, toiles peintes...), avec des focus sur des thématiques transversales (le rôle des femmes dans la Grèce antique, dans la maisonnée, les rapports amoureux et la sexualité...).

  • Entre - 40 000 et - 15 000, les civilisations européennes préhistoriques nous ont transmis plus d'une centaine de petites statuettes et de gravures anthropomorphes. Curieusement, les hommes sont pratiquement absents. De fait, les femmes ont été presque exclusivement représentées. Souvent fortes en début de période, leurs silhouettes s'affinent et se simplifient au fil du temps.
    Mais que signifient-elles ?
    S'agit-il d'une ode à la fécondité ?
    Les femmes étaient-elles déjà prisonnières de leur représentation ?
    Ou avons-nous affaire aux vestiges d'un matriarcat des origines ?

    Sur commande
  • Depuis la Révolution française, les femmes n'ont eu de cesse de se battre pour obtenir l'égalité des droits avec les hommes (dans la vie civique, professionnelle, intime...). Le féminisme, terme brûlant relayé par les médias, bien qu'aussi repoussoir, est au coeur de l'actualité politique et sociale. Un livre-débat qui s'adresse à toutes et à tous !

    Sur commande
  • L'idée !
    Tour à tour diablesses, sorcières ou séductrices...
    Longtemps les rousses et leur chevelure ont souffert.
    Au Moyen Âge, le feu de leurs cheveux était la preuve de leur lien avec Satan, l'Inquisition en brûlera un grand nombre.
    Avec le temps, les sorcières sont devenues des légendes (jusqu'à leur attribuer la prostitution en hérédité), à la peur de l'enfer s'est substituée la fascination pour le soufre. Cette interprétation, mi- ludique, mi-érotique, subsiste encore.
    Depuis peu, les rousses deviennent tendance, les voilà qui prennent leur revanche.

    Le plan : thématique.
    Après un panorama de la rousseur (répartition dans le monde, statistiques scientifiques par exemple sur l'hérédité et l'adn...), les chapitres présenteront les rousses dans l'histoire (femmes de tête ou célèbres), les rousses dans la religion, dans la littérature, dans la peinture, au cinéma, dans la publicité et dans la musique.

    Les séquences.
    Le livre est organisé par doubles pages. Les modules courts s'enchaînent. Ils sont brefs, faciles à lire, concis.
    L'illustration est riche, abondante et son déroulé raconte l'histoire des rousses à travers le temps.

    Sur commande
empty