• Sous la pluie battante d'une existence dévastée et brisée, Grace Quinn décide, après des années d'épreuves, de reprendre le contrôle de sa vie. Elle écrase son mari, un pochard brutal et alcoolique, condamne les volets de sa ferme irlandaise et part à la découverte d'elle-même. Mue par le souvenir d'un bonheur fugace et l'espoir d'une seconde chance, c'est vers son fils Martin, parti refaire sa vie à Dublin, qu'elle se tourne. Mais dans cet exil illusoire, Grace est encore de trop. Déchirée entre l'aveu et la soli-tude, elle apprendra que dire, c'est déjà commencer à revivre... Prix Femina 2001, Mauvaise pente est le magnifique portrait d'une femme en quête d'elle-même, le récit d'une chute libératrice.

  • Animals

    Keith Ridgway

    Il suffit de peu pour entrer dans le royaume de l'étrange, pour que l'angoisse devienne notre pain quotidien. De peu, vraiment. D'un rat dormant de son dernier sommeil aperçu un matin dans un caniveau londonien, d'un chien étique et obsédant. Une vision dérangeante peut faire vaciller le réel et déclencher une sarabande d'hallucinations. Le narrateur d'"Animals" en fait l'expérience. Quelques secondes suffisent à le métamorphoser en un exalté, un fou, un possédé à deux doigts du meurtre. Ne lui reste qu'une issue : conter par le menu sa lente désintégration dans l'atmosphère anxiogène d'un royaume où la peur « a fait un coup d'état ». « "Animals" est un thriller psychologique, le scanner minutieux d'un être qui met en scène sa propre folie avec une précision chirurgicale. Sous le signe du fantastique, façon Maupassant. » André Clavel, "Lire" "Traduit de l'anglais par Aline Azoulay " Domaine étranger créé par Jean-Claude Zylberstein

  • Un portrait de femme aux abois dans le Dublin d'aujourd'hui, qui avait fasciné toute la critique :« Une passionnante incursion dans cet espace de confusion culturelle et morale qu'est l'Irlande d'aujourd'hui. Mauvaise pente est un roman tout ce qu'il y a de brillant. » COLM TOIBIN « Keith Ridgway fait son entrée en beauté. Il s'entend à capter la musique des jours ordinaires, et la clarté de son écriture a quelque chose de dérangeant, de stupéfiant même. Mauvaise pente est un livre splendide, tout de nuances, d'intelligence et de surprises. » COLUM MC.CANN « Peu de premiers romans sont aussi stupéfiants d'intelligence, de complexité polyphonique et de tendresse désolée que cette Mauvaise pente qui nous entraîne au bout de sa nuit. » FREDERIC VITOUX/LE NOUVEL OBSERVATEUR

    Sur commande
  • Où l'on découvre mais ce n'est pas vraiment une surprise que les gens dits normaux, appelés à fréquenter un temps qui leur ressemble, ne sont jamais bien loin de ce qu'on appelle la folie. Les protagonistes de ces drôles d'histoires (drôles parce que Ridgway possède comme peu d'autres l'art d'instiller l'humour dans le corps de l'horreur ordinaire) se côtoient, se frôlent, parfois se mélangent, tout en restant aux yeux les uns des autres de parfaites énigmes. Chacun mène son train, poursuit ses lubies, obéit à l'incompréhensibles pulsions ; chacun se débat en secret avec le
    regret, la honte, la cruauté, le désir de vengeance, le crime, le fanatisme, l'incompréhension, la maladie, la mort ; et tous ou presque finissent par se noyer dans les eaux noires de la solitude.
    Mais l'ami Ridgway, alchimiste de la fiction, a le don de vous transmuer tous les ingrédients de cette comédie inhumaine en une substance émouvante et, pour tout dire, de la plus haute humanité : au point qu'on en vient vite à considérer comme des frères tous les zozos biscornus qu'il nous convie à fréquenter ici quelques heures durant. Au point, surtout, une fois la dernière
    page tournée, qu'on finit par se regarder d'un autre oeil dans la glace.
    Où l'on découvre Keith Ridgway (prix Femina/Étranger 2001 pour Mauvaise pente) en tenue d'auteur de nouvelles : une distance où il est assez diaboliquement à son aise.

    Sur commande
  • The long falling

    Ridgway Keith

    Grand format N.C.
    Livre étranger - Contacter votre libraire
    Indisponible
empty