Larue S


  • n'en déplaise aux amateurs d'idées reçues, le passé criminel de la seine-saint-denis est bien plus riche que ce que l'on croit.
    depuis plus d'un siècle, à l'ombre des fortifications, de saint-ouen à rosny-sous-bois en passant par aubervilliers, de nombreux assassinats ont défrayé la chronique ! la seine-saint-denis détient en effet le redoutable " honneur " d'avoir été le théâtre d'une des affaires les plus horribles du xixe siècle : le meurtre d'une famille entière par un certain troppmann, qui fit involontairement le bonheur de la presse à sensation.
    une centaine d'années plus tard, la justice locale s'illustre avec le procès de bobigny, date-clé dans l'histoire des droits de la femme. entre ces deux histoires diamétralement opposées, mais ayant fourni un inépuisable combustible aux conversations de leurs époques respectives " des femmes du petit horloger " à " l'hercule de l'allée des elzévirs " - voici une vingtaine de grandes affaires criminelles passionnantes.
    la planche à bascule fournit toujours de nouvelles histoires à raconter.

  • Quartiers huppés et taudis sordides, venelles désertes et avenues passantes, cabanes miséreuses et appartements cossus : à paris, la mort peut frapper à chaque coin de rue ! la visite des bas-fonds de la capitale se poursuit aujourd'hui avec ces nouvelles affaires criminelles de paris, en cinquante chapitres retraçant trois siècles de faits divers.
    Le dernier bain de marat est ici raconté en détail, tout comme l'assassinat tragique de jean jaurès. l'histoire des prisons de la ville, dont celle de la santé, est également passée au scalpel. les malles sanglantes conduisent naturellement à " l'omnibus pour la guillotine ", la mort du " mystérieux monsieur fragson " fait couler beaucoup d'encre en 1913 et l'on tue même dans les couloirs du palais de justice.
    Plus près de nous, revivez les itinéraires sanglants d'émile buisson, ennemi public n° 1, les attentats des militants d'action directe ou bien la fuite désespérée de florence bey.
    Cet ouvrage, fruit de nombreuses découvertes et étude détaillée d'affaires authentiques, forme un livre d'histoires à lire comme un vrai roman policier !.

  • Paris grandes affaires criminelles

    Larue S

    • De boree
    • 26 Septembre 2007

    du régicide qui rate sa cible, mais pas le badaud innocent, au tueur en série insaisissable en passant par l'assassin crapuleux, aussi prompt à dégainer un revolver qu'à jouer du couteau pour voler le passant, découvrez un paris peu reluisant : celui de la mort et du crime ! sous ses atours chamarrés de luxe et de sensualité, notre capitale suinte l'horreur et la monstruosité : un vrai bain de sang ininterrompu depuis deux siècles...
    remontez dans ce temps où la justice était aussi impitoyable que l'assassin, et où ce n'est pas peu dire que les bourreaux avaient du pain sur la planche à bascule ! d'histoires restées fameuses malgré les ans en faits divers sombrés dans l'oubli, les grandes affaires criminelles de paris vous offre, grâce au récit d'une soixantaine d'affaires, une image assez méconnue de la ville-lumière des xixe et xxe siècles.
    même à deux pas de la tour eiffel, on a tôt fait de tomber sur un délinquant sordide et digne des romans d'eugène sue...


  • peut-on comparer l'ouest de paris au far-west américain ? la question est audacieuse et pourtant, les crimes n'ont jamais fait défaut dans le département des hauts-de-seine ! rendez-vous compte : de nanterre à sceaux, de neuilly-sur-seine à montrouge, des marchands tuent leurs rivaux, des criminels acceptent d'avouer à la seule condition de dormir un peu plus longtemps ; quant aux rencontres dans les cimetières elles finissent mal (en général).
    coups de couteaux, flair de limier et arrestations mouvementées, effets de manche et longues plaidoiries, verdicts implacables et petits matins blêmes à la prison de la santé. rien ne manque pour faire de ces grandes affaires criminelles des hauts-de-seine un roman policier fait de cas authentiques vous revivrez avec bonheur plus d'un siècle et demi de crimes commis dans la banlieue ouest du " puits d'amour de la tour malakoff " à " la double vie du député algérien ".
    des affaires qui ressemblent d'ailleurs à celles que l'on découvre dans nos quotidiens aujourd'hui.

    Sur commande
  • La diagonale Alekhine Nouv.

    Champion du monde, Russe blanc naturalisé français, Alexandre Alexandrovitch Alekhine joue sa vie comme ses parties d'échecs, en allant de victoire en victoire et de continent en continent. Pourtant, à Buenos Aires en 1939, la guerre le rattrape. Il est mobilisé et sommé de rejoindre Paris, d'où il assiste à l'effondrement de son pays d'adoption.
    Voilà Alekhine otage des nouveaux maîtres de l'Europe qui, trop heureux de disposer de sa célébrité et de son aura, l'instrumentalisent. Il collabore, s'acoquine avec Hans Frank et Joseph Goebbels, participe aux tournois des territoires du Reich. De joueur, il devient joué. Les unes après les autres, ses pièces maîtresses lui échappent : Grace, son épouse, et les grands maîtres juifs persécutés, ses meilleurs rivaux, comme Spielmann, Rubinstein, Przepiórka... Lorsque la guerre se termine, il a trouvé refuge dans le Portugal dictatorial de Salazar. Seul contre tous, l'imbattable champion joue sa dernière partie.

  • Elles sont, à leur manière, de petits romans policiers authentiques, où Monsieur Tout-le- Monde peut soudain devenir une bête sanguinaire. De l'assassinat du procureur Fualdès dans l'Aveyron de la Restauration, aux fâcheuses immiscions journalistiques rencontrées au cours de l'affaire Grégory Villemin, encore si poignante aujourd'hui, une trentaine des plus célèbres affaires criminelles de France des XIXe et XXe siècles vous attendent dans ces pages, toutes ayant pour point commun d'avoir passionné les foules venues en nombre assister aux procès et applaudir aux verdicts...
    Cet ouvrage retrace les péripéties des plus célèbres affaires criminelles d'hier et d'aujourd'hui, de l'Auberge rouge aux disparus de Mourmelon, en passant par la bande à Bonnot, Landru, l'affaire Seznec, l'affaire Dominici ou Lucien Léger... Amateurs de petite et de grande Histoire, découvrez ou redécouvrez ces crimes qui, en leur temps, firent la une de la presse, captivèrent l'attention des masses et suscitèrent parfois les plus vives discussions.
    Un travail de coordination et d'écriture mené par l'un des meilleurs spécialistes en activité du monde criminel, l'historien Sylvain Larue....

    Sur commande
  • Peut-on excuser un meurtre ? Difficile. Cependant, la majorité de ces criminels prennent la vie de leur prochain dans des circonstances particulières, et en général, ils font une seule victime. C'est déjà trop. Pourtant, il existe une hiérarchie parmi les meurtriers. Il y a des hommes et des femmes qui, par vice ou par besoin, multiplient le nombre de leurs victimes : ce sont des tueurs en série. Dans ce terme, il faut faire une distinction. À proprement parler, le véritable tueur en série, le trop fameux « serial killer » dont l'Amérique semble détenir le triste monopole, est une personne qui commet au moins trois meurtres dans un délai séparé et dans des conditions similaires : arme, profil des victimes, pour un mobile sexuel très souvent...
    Mais il existe d'autres genres de tueurs en série :
    - Le tueur de masse, par exemple, qui assassine plusieurs personnes au même endroit au même moment ;
    - Le « spree killer », qui se promène au hasard et tue au petit bonheur les individus qui ont eu le malheur de croiser sa route ;
    - Le tueur multiple, qui tue, lui aussi, n'importe qui, mais sur une longue période et pas forcément dans un seul endroit ;
    - Enfin, un cas à part car il est propre aux femmes : les empoisonneuses. Ce sont une trentaine de cas différents, ayant eu lieu aux quatre coins de la France depuis le milieu du XIXe siècle jusqu'à nos jours, que ce livre se propose de traiter.
    Évidemment, comme souvent, l'ouvrage n'a pas pour but d'établir une liste exhaustive des assassins de l'Hexagone ayant fait trois victimes ou plus ; et il est plus que probable que certains criminels, appréhendés dès leur premier ou second crime, auraient eu l'occasion de « faire carrière » si la justice n'avait pas précocement décidé de les envoyer au bagne ou à l'échafaud. Quoi qu'il en soit, vous trouverez ici certains des plus affreux meurtres que la France ait jamais connus !

    Sur commande
  • « Maître des passions, maître des haines, maître des larmes et des tourments », selon Magma, l'amour n'est vraiment pas toujours le sentiment de paix et de douceur auquel on aspire. Chacun se sait capable d'accomplir des miracles pour les beaux yeux de l'être aimé... Mais quand l'amour sans limites se complique de jalousie, de colère, d'envie et de violence, le cocktail peut être dangereux et conduire au meurtre.
    Supprimer l'ancien conjoint que l'on ne supporte plus, les parents s'opposant à un mariage, l'enfant naturel faisant obstacle, ou bien n'importe qui - pourvu que cela rapporte de l'argent -, tels furent les faits d'armes de ces « amants diaboliques », chers à Boileau-Narcejac.
    De l'affaire de la Vénus de Gordes à celle des diaboliques de Bourganeuf, ils sont, en ces pages, une trentaine de couples à avoir eu droit, chacun à leur époque, aux honneurs des journaux, du milieu du xixe siècle à nos jours. Citons ici les noms d'Elisabeth Ducourneau, Jacques Algarron, Simone Deschamps, Bernard Cousty et Valérie Subra... Pas de happy end en ces histoires : pour leurs noces, les diaboliques s'unissent uniquement pour le pire, et toujours jusqu'à ce que la mort les sépare...

    Sur commande
  • Le plongeur

    Stéphane Larue

    Au début des années 2000, les loteries vidéo ont envahi Montréal. Je n'avais pas vingt ans, et leurs couleurs irradiantes, leurs rouges cramoisis, leurs jaunes pétants, leurs verts fluorescents m'ont possédé. Ni Lovecraft, ni le métal, ni les comics, ni les amis n'ont rien pu y faire. J'ai commencé à jouer. C'est dans l'arrière-cuisine d'un resto, les mains dans l'eau de vaisselle grasse et sous adrénaline que ma vie a basculé.

  • 1853, hiver de l'Amour, printemps de la mort... Aux premiers mois du Second Empire, Paris est en liesse : Napoléon III se marie ! Mais au soir même des noces, une explosion meurtrière vient endeuiller la lune de miel impériale... et ce n'est que le commencement. Durant les semaines qui suivent, des bombes sont retrouvées un peu partout dans la ville. Au son d'une mystérieuse petite musique, tantôt accomplissant leur macabre dessein, tantôt rendues inoffensives, toutes sèment la panique parmi la population. Au Goupil et à ses agents de la Noble Cour revient la charge d'enquêter pour arrêter le mystérieux criminel qui signe ses méfaits d'un dessin de Cupidon et dont les actes pourraient bien nuire à certaines alliances politiques et commerciales entre la France et le Royaume-Uni. Mais, au grand effroi de Léandre Lafforgue, l'enquête pourrait révéler bien plus que de simples actes de terrorisme, et le conduire à trahir des êtres qui lui sont chers.

  • Le véganisme prend de plus en plus d'ampleur en Occident. Il s'inscrit dans une riche tradition philosophique et traduit deux dispositions psychologiques partagées par la plupart d'entre nous : la répugnance à faire souffrir les animaux et le désir de préserver la planète (l'élevage constituant aujourd'hui une grave menace sur l'environnement).
    Dans la mesure où il reste minoritaire et contrarie des habitudes profondément ancrées, le véganisme essuie toutefois une foule de critiques de la part des représentants de l'industrie agroalimentaire comme d'intellectuels. Or, les débats ne sont pas toujours à la hauteur des enjeux ; les désaccords entre partisans et adversaires reposent même souvent sur des malentendus. Cet ouvrage comble les lacunes et nourrit un débat de société devenu incontournable.
    />

  • En 1984, Donna Haraway publie un texte appelé à faire couler beaucoup d'encre, le «Manifeste cyborg». ïan Larue revisite la figure de la cyborg en proposant une lecture des livres de science-fiction féministe cités à la fin du «Manifeste». Pour Haraway comme pour ïan Larue, il s'agit de sortir la SF des marges de la contre-culture et de prendre au sérieux son pouvoir transformateur et émancipateur, vecteur de nouvelles formes d'hybridations, tant technologiques qu'animales.  

  • Que le spectacle commence !
    En ce mois de novembre 1851, alors que le mandat du président Bonaparte touche à sa fin et que les plus sombres prévisions courent quant à l'avenir de la politique française, Léandre Lafforgue, alias «Le Goupil», songe en vérité plus volontiers à sa carrière naissante de dramaturge qu'au devenir du pays.
    Mais sitôt le rideau de l'Odéon tombé sur la première représentation de sa pièce, un crime perpétré dans le théâtre met en suspens le futur de son oeuvre.
    Et comme un malheur n'arrive jamais seul, voilà que pour faire taire d'éventuelles rumeurs, Bonaparte charge les deux dernières recrues de la Noble Cour de mener l'enquête... et ce à la place du Goupil ! Tandis que se trame en secret un complot destiné à changer le cours de l'Histoire, entre fausses pièces d'or, corps dépouillés et coup de coeur, Léandre peut-il parvenir à voir clair dans ce capharnaüm sans s'y perdre tout à fait ?

  • Plus qu'un régime ou un mode de vie, le véganisme est un mouvement social et politique visant à libérer les animaux du joug humain. S'opposant au carnisme, les véganes renoncent autant que possible à utiliser des produits ou des services issus de leur exploitation.
    Leurs arguments rencontrent aujourd'hui un écho de plus en plus favorable parmi les consommateurs, alors même que le s animaux, sur terre et dans la mer, n'ont jamais été tués dans de si grandes proportions.
    Cet essai est l'occasion pour ses auteurs de montrer que la société que les véganes appellent de leurs voeux (et préfigurent par leurs pratiques quotidiennes) repose sur une conception élargie de la justice. Une justice qui devrait embrasser l'ensemble des êtres doués de sensibilité.

  • Justice doit être faite, en ce matin d'été 1855 ! Appréhendé au terme d'une longue investigation, Magon, «l'éventreur du Palais-Royal», meurtrier sadique de prostituées, est conduit à l'échafaud devant lequel, jusqu'au bout, il clame son innocence.
    Mais quelques instants après que sa tête est tombée, on retrouve le corps d'une autre femme galante, atrocement mutilé... L'hypothèse d'une terrible erreur judiciaire éclate alors dans la presse, encouragée notamment par les déclarations d'un magistrat zélé et d'un commissaire de police obtus, persuadés que les hommes de Léandre Lafforgue n'ont pas suivi la piste qu'ils ont toujours envisagée.
    C'est l'heure pour le Goupil et ses agents de mener une enquête à haut risque, les obligeant à plonger dans le monde interlope, violent et tabou des amours tarifés, afin à la fois de blanchir pour de bon leur réputation d'enquêteurs et d'éviter aux pauvres filles de joie de tomber entre les griffes du pervers sanguinaire...

  • Février 1849 : en présence du prince-président Bonaparte, le Tout-Paris de la Seconde République se presse place Vendôme pour participer à un événement exceptionnel, une prestigieuse soirée costumée rappelant les folies du Directoire : le Bal des muscadins. Mais, alors que les réjouissances battent leur plein, une morbide apparition interrompt théâtralement les festivités... Bonaparte confie donc à son agent spécial, Léandre Lafforgue, alias " le Goupil ", le soin d'assister la police pour éclaircir cette étrange situation. C'est l'occasion pour le Goupil d'entrer dans une aventure faite de livres rares et d'érudition touchant à l'irrationnel, via sa rencontre avec les frères Lazare, riches héritiers liés à d'importantes personnalités du milieu des lettres, mais également avec deux mystiques Anglaises aux charmes ravageurs... Pendant ce temps, des hommes sont assaillis, décapités, et leurs corps privés de têtes sont découverts aux quatre coins de la capitale. La Révolution et ses débordements reviendraient-ils au goût du jour ? Existerait-il un lien entre le bal, des voleurs de manuscrits anciens et ces assassinats ?

  • Quand les uns ont des difficultés dans leur couple, les autres ont décidé de risquer leur vie pour bousculer la politique d'un Etat. Le narrateur vient squatter chez une copine dont il a les clefs... mais d'autres sont déjà là, de vrais squatters qui n'ont peur de rien : ils ont déjà peint un phallus géant sur le pont face au bureau du KGB à Saint-Pétersbourg et ont déjà pendu des immigrés et des Juifs dans un supermarché. Ce groupe d'artistes anarchiste n'est autre que Voïna, mot russe qui signifie Guerre, une guerre qu'ils livrent depuis 2007 à un Etat fascisant.
    Le narrateur évoque avec brio cette nuit partagée avec la branche la plus radicale de l'art actuel. Un thriller à la fois drôle et haletant, avec des personnages interlopes, dont l'Inspecteur en charge du dossier. Guerre.

  • Utile à qui s'apprête à donner un massage tantrique, cachemirien ou Karsai, ce manuel détaille les protocoles de 7 massages liés au tantra, qui définissent les gestes, les positions et leurs enchaînements. Le livre propose aussi des exercices en solo qui améliorent la connexion à soi et à l'autre et l'authenticité du partage, des techniques de respiration et postures de yoga spécifiques à l'ouverture du coeur, mais aussi des conseils et des astuces qui aident à fluidifier le massage. On apprendra à affiner le geste afin de distinguer les différents touchers : le toucher yin, le toucher yang, le toucher énergétique, le toucher profond, ou encore le toucher méditatif. Au fil de leur pratique, masseurs et massés atteindront une unité joyeuse grâce au lien naturel qui se développe entre les partenaires, jusqu'à pouvoir « jouer de l'orgue » avec les énergies. On se sent... vivant !

  • Vous découvrirez dans cet ouvrage le «?yoga des hormones?» rarement enseigné en France, dont l'initiatrice est une Brésilienne, Dinah Rodrigues. Ses postures s'adressent spécifiquement à nos glandes?: une pratique régulière a un effet vivifiant sur une libido quelque peu amorphe et rend la vie sexuelle plus généreuse et épanouissante.
    Nous explorerons également des techniques qui harmonisent nos sécrétions endocrines?: le Kundalini yoga, le yoga nidra (relaxation en position assise ou allongée), et son partenaire idéal le Nad yoga, à base de mantras.
    Seront ensuite passés en revue des gestes utilisés par la médecine énergétique?: simples et efficaces, ils dissolvent le stress et relancent les énergies. Certains se transmettaient oralement de mère en fille chez les Indiens d'Amérique, mais aussi en Chine, d'où viennent des mouvements de qigong et l'acupression, qui apaisent nos méridiens et favorisent la circulation de nos différents Chi, l'énergie vitale qui irrigue nos organes.

    Apprendre à connaître son corps, prendre soin de soi et choisir des exercices personnalisés sont autant de garants de bonne santé et d'autonomie. Il n'est plus à prouver que le yoga et les médecines énergétiques améliorent le fonctionnement du corps et de ses fluides. Grâce à ce guide largement illustré, il vous sera possible de les pratiquer en solo et d'harmoniser en douceur votre libido.

  • L'oeil du goupil

    Sylvain Larue

    • De boree
    • 13 Septembre 2018

    1848. La France vient de chasser son dernier roi, et à Paris, la République nouvelle-née se construit au jour le jour. Dans ce climat de tensions politiques, tandis que se préparent au loin les élections du premier Président, plusieurs décès endeuillent les sièges du Palais-Bourbon.
    Accidents ou maladies ?
    Quoi qu'il en soit, la police ne semble pas y prêter une grande attention. Au même moment, fraîchement débarqué de sa Gascogne natale, un garçon à la recherche de son passé se retrouve involontairement mêlé à ces affaires, puis convié par le futur prince-président Napoléon à en trouver la trame commune. Il va ainsi devenir «le Goupil» et faire preuve de tout son talent... Sa sagacité sera-t-elle suffisante pour déjouer ce mystère ?

  • Le Périgord possède un important patrimoine d'oeuvres peintes sur les murs de ses églises, de ses châteaux ou de ses maisons privées. Ce patrimoine prend place à la fois dans des monuments majeurs et dans des sites plus discrets en milieu urbain comme en pleine campagne. Ce présent ouvrage propose un inventaire inédit des peintures murales du Périgord, avec pas moins de 176 sites recensés, allant des grands cycles complets aux vestiges plus fugaces sans oublier les litres funéraires. Plusieurs sites d'intérêt majeur y font l'objet d'une étude particulière, comme les églises de Saint-Méard-de-Drône, Soulaures ou Besse, ou encore les châteaux de la Jaubertie ou de Belvès. Les autres sites bénéficient d'une notice aussi complète que possible en fonction de l'état des peintures et des études réalisées. Les peintures retracent dans ces églises périgourdines de nombreux épisodes du Nouveau Testament. Les scènes profanes ne sont pas en reste. Enfin, des armoiries familiales ou encore des trompe-l'oeil dans des demeures d'agrément sont à dénombrer dans cet immense patrimoine mural périgourdin. Avec des bornes chronologiques allant du Xe au XXe siècle, cet ouvrage ne néglige pas les oeuvres plus contemporaines comme celles figurant dans l'école d'Atur. Nous redécouvrons ces dernières années de nombreuses peintures murales, souvent occultées aux siècles passés par des questions de modes, de changement de philosophie religieuse ou par des restaurations malheureuses. Elles sont à la fois simples, belles, signifiantes et justes. Désormais restaurées avec beaucoup de soin et de compétence, elles rayonnent à nouveau, suscitant curiosité et admiration, questions et réponses. À travers une iconographie si diverse, elles sont un témoin fragile et précieux du passé qui reflète des croyances, des peurs et des modes de pensées différents de ceux d'aujourd'hui. Si elles incarnent l'Histoire, elles reflètent aussi les histoires des hommes et des femmes du passé. De cet ouvrage à la fois savant et destiné à un public élargi, très abondamment illustré, les lecteurs périgourdins et les nombreux visiteurs de la Dordogne tireront à la fois une connaissance approfondie de ce patrimoine et l'envie de (re)venir le visiter.

    Sur commande
  • Les transformations des systèmes de production, de transport et de distribution de l'énergie vers des modes d'organisation et de fonctionnement plus durables sont l'une des grandes évolutions structurelles du début de ce siècle. Catalyseur de cette dynamique, la notion de «?transition énergétique?» suscite de nombreux débats sur la pluralité de ses acceptions et interpelle de plus en plus le monde de la recherche. En effet, changer plus ou moins progressivement de système énergétique demande des innovations technologiques, territoriales et sociétales permettant de mieux exploiter les énergies renouvelables, de mieux (et souvent de moins) consommer l'énergie et, surtout, de réduire les nuisances territoriales. Malgré les injonctions des instances internationales (agences onusiennes, ONG environnementales, Commission européenne, etc.) qui véhiculent des discours relativement convergents, force est de constater qu'une grande hétérogénéité de pratiques se déploie. Cette remarquable convergence des discours à l'échelle mondiale sur la nécessaire transition énergétique dissimule mal les controverses et les conflits nécessaires à sa mise en oeuvre locale.
    Le présent ouvrage aborde ces divergences et interroge les dynamiques de changement à l'oeuvre dans les pratiques de production énergétique en présentant des cas d'étude inscrits dans des contextes sociopolitiques, économiques, culturels et techniques variés et faisant état de processus de transitions énergétiques diversifiés (bourse des émissions de carbone, développement éolien, grands barrages ou encore stratégie énergétique régionale).

empty