Jacques Colin

  • Johnny Cash s'est évadé ; 13 janvier 1968, Folsom, la résurrection de l'homme noir Nouv.

    Le 13 janvier 1968, Johnny Cash se produit au pe´nitencier de Folsom (Californie). Il ne le sait pas encore, mais, pour lui, c'est un nouveau de´part. Lui qui, depuis plusieurs anne´es, lutte contre des addictions, est enfin « clean », notamment gra^ce a` June Carter, l'amour de sa vie. L'album live At Folsom Prison relance sa carrie`re et re´ve`le sa vraie personnalite´ : un homme ge´ne´reux, en avance sur son temps, acteur de la grande re´volution que traverse l'Ame´rique des droits civiques, le seul artiste que Dylan ve´ne`re, un Ame´ricain.

    En suivant Cash depuis Folsom, en longeant les rives du Mississippi, en nous arrachant les mains dans les champs de coton, en le rejoignant dans son refuge de Hendersonville, au bord du Old Hickory Lake, nous visiterons sa Terre Promise, l'Ame´rique. Nous l'e´couterons chanter Orle´ans, Beaugency, Notre-Dame-de Cle´ry, Vendo^me dans « Ride This Train ». Puis, nous nous recueillerons, au cimetie`re de Hendersonville, ou` il repose au co^te´ de June et de revenir, sur la rive du Old Hickory Lake, devant les ruines de sa proprie´te´.

  • Le soir du 8 décembre 1980, alors qu'il rentre chez lui, au Dakota, à New York, John Lennon est abattu de quatre balles. Le tireur, un certain Mark Chapman, se débarrasse de son revolver et se met à ?lire L'Attrape-coeurs, le roman de Salinger, en attendant la police avec calme. La mort de John Lennon sonne le glas d'une époque et la fin de l'optimisme. Elle symbolise l'enterrement d'une génération, des années Peace and Love, du rêve de Woodstock et des lendemains qui rockaient. Le 9 décembre 1980 au matin, le monde du rock se réveille avec la gueule de bois...

  • Voila !

    Jacques Colin

    • J'ai lu
    • 10 Septembre 2002

    Récit Quantité de légendes pesantes courent sur la presse «people» : paparazzi milliardaires et sans aucun scrupule, bidonnages répétés, collusions entre artistes et photographes... Mais derrière ces critiques de façade, de quelle forme de presse s'agit-il réellement ?
    Depuis le début des années 1990, Voici a multiplié les enquêtes et les coups, au point de se voir accusé d'être au centre d'un complot hostile aux têtes couronnées et aux artistes. Après la mort de Lady Di, dont il a été désigné comme le responsable, Voici est devenu le journal à abattre. Son ex-rédacteur en chef raconte ici cette vie au quotidien, ses rapports avec les célébrités et ses procès hebdomadaires au tribunal de Nanterre, grand pourvoyeur d'argent de poche pour les stars. Un témoignage intelligent et édifiant sur une forme de journalisme paradoxale, qui assume malgré tout sa déontologie et affirme pratiquer l'investigation au même titre que les autres.

  • Après la publication de ses précédents tomes, L'Eau le Miracle Oublié et l'Insoutenable Vérité de l'Eau, Jacques Collin poursuit sa quête vers l'ultime révélation de cet élément. En passant de l'autre côté du « miroir de l'eau », l'homme va découvrir de nouveaux univers dans lesquels il va retrouver l'essence et le sens de sa vie. La reconquête de ces nouvelles dimensions est pour chacun un chemin personnel et intime vers la totalité de son être.

    L'intelligence de notre corps ainsi que sa perfection proviennent de ces mondes d'où la vie naquit. Le bonheur, la joie et l'amour sont les seules « fréquences » sur lesquelles la totalité de la Création résonne en révélant ainsi sa cohérence et sa finalité. L'eau, à la frontière des mondes physiques et métaphysiques, va devenir l'énergie du futur et refonder la société civile.

    1 autre édition :

  • Un répertoire de toutes les bizarreries de l'autre monde, qui traite des spectres, des démons, des fées, des monstres, de l'occultisme en général et de tout ce qui a trait au surnaturel. Où on apprend qui sont Abd-et-Azys, Abrahel, les Adelites, les aboyeurs, les Mokissos. que sont la Margaritomancie, la Nairancie, la Pégomancie ?.
    LE DICTIONNAIRE INFERNAL fait partie des oeuvres majeures de l'occultisme et de la démonologie. Apparenté à Danton, influencé par Voltaire et la philosophie des Lumières, l'auteur veut faire la part entre le folklore ou les épouvantails agités par l'Église et les faits réellement troublants, et ce, dans tous les domaines du surnaturel.

  • Au plus profond de l'inconscient collectif humain demeure gravée cette obsession de l'amour et du bonheur.
    Einstein, lui-même, se posait la question de savoir si l'essence de ces valeurs n'était pas la véritable intention de cet univers.
    Le PDG d'une des plus grandes multinationales de l'énergie mondiale qui est française a créé dans son centre de recherche des énergies conventionnelles, un autre centre secret de recherches et de productions de systèmes tirant une énergie implosive du vide de l'espace, in nie, gratuite et non polluante. Les systèmes sont opérationnels et disponibles. Mais la vraie divulgation qui terri e les systèmes au pouvoir, ce sont les contacts discrets et occultes que cette multinationale entretient avec certaines « exocivilisations » et intelligences de l'univers. Notre PDG réussi à réunir à Montréal, d'une façon informelle, des milliers de personnalités qui travaillent déjà secrètement dans une censure totale avec ces entités aliens en dehors d'un véritable contrôle de tous les gouvernements. Et là, va se produire l'impensable, le secret de cette fondation du monde, c'est-à-dire la « Réalité Ultime » que l'humanité n'a jamais connue. C'est le secret le mieux gardé du monde.

  • Ce livre, écrit il y a plus de 20 ans, passionnait dejà des chercheurs et certains scienti ques initiés. Entre autres Jacques Benvéniste, un des découvreurs de la « mémoire de l'eau », directeur de recherche de l'INSERM à Clamart.
    25 ans après, une nouvelle génération découvre avec stupéfaction cette « insoutenable vérité ».
    Après L'eau, le miracle oublié, l'auteur poursuit ses recherches sur cet élément qui est l'une des plus grandes énigmes de l'Univers. Pour l'auteur, la mémoire de l'eau n'est que le reflet de qualités plus prodigieuses, qui expliquent comment l'eau « capte » la vie et ses formes, et rejoint le monde de la conscience et de la pensée.
    Jacques Collin décrit les caractéristiques de cette eau idéale dont notre organisme intoxiqué a besoin. Il révèle ce qui a été caché à l'humanité depuis de nombreuses décennies : il pourrait s'agir là de la plus formidable découverte faite par l'humanité pour s'affranchir des énergies polluantes, épuisables et coûteuses.

    1 autre édition :

  • Paru pour la première fois en 1993, ce livre passionnait déjà des chercheurs et certains scientifiques initiés.

    26 ans après, une nouvelle génération découvre avec stupéfaction ce « miracle oublié ».
    La méconnaissance scientifique actuelle du miracle de l'eau est presque totale. L'eau est devenue métaphysique et enferme les mystères de la fondation du monde, de la vie charnelle et de l'origine de l'Homme.

    L'eau devient l'enjeu numéro un de la planète. Sa conscience pénètre peu à peu celle de l'humanité et conditionne sa survie. Nous savons maintenant qu'il va y avoir une bataille pour son accès. Cette eau vitale est toujours méconnue de notre science matérialiste et nullement enseignée. Aucun médecin, biologiste, physicien et même neuroscientifi que ne comprend l'eau et la plupart d'entre eux ignorent que 99 % des molécules de notre corps sont des molécules d'eau ainsi que le relais de toute l'information cellulaire. Ceci est un fait scientifique.

    À la fois ouvrage de santé, scientifique et empli de réflexions métaphysiques et spirituelles, et premier livre de la trilogie dédiée par l'auteur à cet élément fascinant, il nous démontre en quoi l'eau est sacrée.

    1 autre édition :

  • À partir de l'histoire du célèbre petit garçon qui depuis des siècles se soulage en plein coeur de Bruxelles, l'auteur relate les grands moments de l'histoire de la ville elle-même, et de la Belgique en relation avec ses voisins. Fort de son expérience de folkloriste, il a rassemblé pour la première fois par écrit plusieurs traditions autour de l'origine de la petite statue. Que l'on soit historien ou simplement amoureux de Bruxelles, on ne peut qu'être comblé par une aussi charmante lecture.

    Sur commande
  • À un moment où l'intérêt pour le vampirisme est devenu une composante non négligeable de la contre-culture d'une jeunesse qui ne se reconnaît plus dans la trivialité de notre monde aseptisé, il devenait important que l'Histoire des vampires de Jacques-Auguste Collin de Plancy, qui date de 1820, soit rééditée. En effet, ce livre a été écrit avant que ne soit fixé, sous l'influence de Bram Stocker et de son Dracula, le mythe vampirique tel que nous pouvons le connaître actuellement. Ainsi, les vampires que nous présente Collin de Plancy sont tels qu'on les concevait à son époque à l'image des buveurs de sang classiques de l'Antiquité et de ceux plus récents des pays balkaniques où une véritable épidémie de vampirisme (dont Voltaire lui-même fut appelé à traiter) eut lieu de 1672 à 1755. Neveu du célèbre révolutionnaire français Georges Jacques Danton, Jacques-Auguste Collin fut un écrivain fécond qui ridiculisa dans ses livres les aristocrates, l'Église catholique et les superstitions.

    Sur commande
  • Cet ouvrage traite des fondements de l'algèbre linéaire. Cette théorie classique est enseignée dans toutes les licences scientifiques L1, L2, L3, dans les classes préparatoires aux Grandes Écoles, dans les cours de préparation au C.A.P.E.S de Mathématiques, etc. Comme dans chaque fascicule de cette collection, nous présentons des rappels de cours et des exercices corrigés de façon particulièrement détaillée, classés par ordre de difficulté croissante. Le lecteur pourra ainsi progresser à son rythme et de façon autonome dans ce domaine.
    Nous abordons ainsi deux grands chapitres de l'algèbre linéaire : la théorie des espaces vectoriels, d'abord en dimension quelconque, puis en dimension finie, et la théorie des applications linéaires.
    Les exercices proposés sont typiques des questions posées aux examens et aux concours. Une fois ces notions assimilées, le lecteur pourra sans difficulté s'engager dans des études plus avancées.

    Sur commande
  • Cet ouvrage s'adresse aux étudiants des licences scientifiques, notamment à ceux désirant préparer les concours du CAPES et de l'agrégation, ainsi qu'aux étudiants des classes préparatoires aux grandes écoles. Il traite des courbes paramétrées du plan d'un point de vue élémentaire, en insistant sur leurs propriétés locales (points réguliers, singuliers, droite tangente, asymptotes, branches paraboliques, etc.). Sa lecture nécessite que soient requises les notions de base de géométrie affine et du calcul différentiel.

    Sur commande
  • Quoique Bruxelles n'ait que le quart des rues de Paris, elles sont désignées, comme dans la capitale de la France, d'une manière également pauvre et misérable ; et si l'on en excepte une vingtaine à qui leur baptême a laissé un souvenir historique, la plupart des autres sont revêtues d'un écriteau qui n'a même pas toujours le modeste avantage de ne signifier rien.
    Tandis que Bruxelles a possédé beaucoup de savants, grands hommes, qu'elle a vu mille événements remarquables, que des artistes célèbres, des littérateurs sont nés dans son sein et devraient avoir laissé leurs noms sur ses murailles, c'est le plus souvent dans les choses d'un usage trivial et commun, qu'elle a pris les étiquettes de ses rues ; et elle les en a si mesquinement affublées, qu'on y voit à chaque pas, comme à Paris, deux rues qui ont le même nom (...).
    Mais sur celles de nos rues et de nos places, dont le blason est consacré par d'anciens faits peu connus, nous nous proposons de publier nos recherches ; et peut-être serons-nous assez heureux pour intéresser quelquefois les Bruxellois, qui ont au moins la vertu de tenir à leurs antiquités, à leur pays, à leur gloire nationale et à l'honneur de leurs pères.

    Sur commande
  • Si vous éprouvez le besoin compulsif de manger, si vous grignotez sans faim, si vous n'êtes pas rassasié par ce que vous avalez, c'est le signe que votre corps ne fait plus la différence entre la sensation de faim physique et celle de « faim émotionnelle ».

    La faim physiologique répond à un vrai besoin qui est satisfait par la nourriture. La faim émotionnelle n'est jamais apaisée par les aliments. Voilà pourquoi on finit le paquet de biscuits sans être rassasié, et qu'on pourrait même en manger un autre ! Résultats : on grossit, on se sent stressé et coupable.

    Ce livre va vous aider à renouer avec la vraie faim, celle qui est rassasiée par la prise d'aliments. Il est basé sur une méthode éprouvée et puissante, validée scientifiquement : les thérapies cognitives et comportementales (TCC). Elle a été adoptée avec succès par les patients du Dr Colin.

    À l'aide d'auto-questionnaires et de petits exercices simples et progressifs, vous allez modifier votre rapport à la nourriture, remettre en question vos habitudes et certains schémas de pensée. En l'espace de quelques semaines, vous allez recréer le lien avec votre corps et retrouver votre poids d'équilibre :
    - 5 semaines pour réapprendre à ressentir la faim et la satiété ;
    - 2 à 5 semaines pour identifier les situations qui vous amènent à manger plus et désamorcer les émotions qui y sont associées.

    Sur commande
  • Cet ouvrage présente un programme de 9 semaines d'exercices de mindfulness appliqué à l'alimentation, inspiré du MBEAT (Mindfulness Based Eating Awarness Training) adapté par les auteurs pour un public français. La pratique des auteurs de cette méthode auprès de patients en surpoids leur a montré qu'elle était d'un intérêt incontestable, c'est pourquoi ils souhaitent donner l'opportunité à tous de pouvoir l'appliquer avec ce cahier d'exercices progressifs accompagné d'un CD.

  • Que sont les eaux souterraines ? quel est le travail de l'hydrogéologue ? le présent ouvrage répond à cette double question en recensant et en expliquant les différents aspects de la connaissance, de la gestion et de la protection des eaux souterraines.

    L'eau souterraine, captée par puits et forages, assure 60 % de l'alimentation des français en eau potable. elle constitue également une matière première indispensable à l'industrie, elle est aussi de plus en plus utilisée pour l'irrigation. les nappes souterraines assurent également l'essentiel de l'écoulement superficiel et la pérennité des écosystèmes aquatiques, des sources aux fleuves, en passant par les zones humides.
    L'eau souterraine représente un patrimoine à gérer en commun. effets de l'exploitation, fonctions écologiques, conséquences de l'aménagement du territoire, pollutions associées : autant de sujets de conflits difficiles à arbitrer et nécessitant la possession d'une base de connaissances appropriée. les élus, les bureaux d'études, les responsables administratifs, voire les simples citoyens soucieux de préserver l'environnement trouveront dans cet ouvrage les approches techniques, scientifiques et socio-économiques indispensables pour une gestion patrimoniale des ressources en eaux souterraines.

    Sur commande
  • Michel-Ange

    ,

    • Fayard
    • 19 Septembre 2012

    Michel-Ange est un mythe. De 1475 à 1564, l´artiste fut observé comme nul ne l´avait jamais été avant lui. De Florence à Rome, de Bologne à Carrare, le Toscan fut courtisé et sollicité, jusqu´à ne plus s´appartenir lui-même. Lieu de convoitises princières et de désirs pontificaux, Michel-Ange a cristallisé les espoirs comme les hantises d´une société, parfois malgré lui, souvent en dépit de sa solitude. Sa vie est celle d´un homme capable d´exhumer le passé, de singer le réel, de sculpter la neige et de peindre en voltigeur. De tout abandonner et de ne rien lâcher. Une vie exténuante, volontiers divine, une vie de misères et de splendeurs que d´aucuns ont tenté de relater, souvent partiellement, toujours partialement. Ce livre se propose de revenir sur cette vie et les chefs-d´oeuvre qui la peuplent. De revenir sur les malentendus et les silences, sur les faits avérés comme sur les épisodes légendaires, puisque la fortune de Michel-Ange, cette idole païenne, doit aussi bien à la fable qu´à la réalité. On découvrira ainsi une oeuvre inscrite dans la cité, objet d´ambassades et d´assemblées, de guerres souterraines et de luttes intestines, de faits du prince et de choix du peuple. On lira ainsi un héraut de la chose publique, un partisan du bien commun, un saltimbanque irrésolu, un fils prodigue, un clown triste, un génie autoritaire, un amant éploré, un homme seul, si seul. Un homme qui acheva rarement ses oeuvres, laissant au temps et au regardeur le soin de les compléter. Un artiste éminemment politique.

empty