Florian Berrouet

  • Entre - 40 000 et - 15 000, les civilisations européennes préhistoriques nous ont transmis plus d'une centaine de petites statuettes et de gravures anthropomorphes. Curieusement, les hommes sont pratiquement absents. De fait, les femmes ont été presque exclusivement représentées. Souvent fortes en début de période, leurs silhouettes s'affinent et se simplifient au fil du temps.
    Mais que signifient-elles ?
    S'agit-il d'une ode à la fécondité ?
    Les femmes étaient-elles déjà prisonnières de leur représentation ?
    Ou avons-nous affaire aux vestiges d'un matriarcat des origines ?

    Sur commande
empty